Quand la musique country conduit au suicide

juillet 17, 2013 Non Par karambol

Sous ce titre on ne peut plus racoleur dont j’ai partiellement honte 😉 , se cache une très sérieuse étude qui bien évidemment ne saute pas directement à cette conclusion hâtive, mais cependant des chercheurs américains auraient réussi à établir une corrélation assez nette entre le nombre de chansons country diffusées en radio et le nombre de suicides. Je simplifie mais c’est très bien expliqué dans cet article,  duquel il ressort quand même que si vous n’êtes pas un homme blanc fan de country music vous avez une chance d’arriver à la fin de ce post sans commettre l’irréparable, car sachez-le l’homme blanc (américain ?) semble particulièrement touché par le phénomène : mais c’est peut être aussi parce que ce sont surtout les hommes américains blancs qui apprécient particulièrement ce genre de musique.

Les auteurs de l’étude mettent en cause les paroles des chansons de ce genre musical qui ne sont que amours perdues et alcool en trop grande quantité : ces gens ont-ils déjà écouté du blues ? Dans le genre histoire tragique « je suis malheureux elle est partie avec mon meilleur ami et les inondations au Texas m’empêchent de regagner mon foyer doux foyer auprès de ma dulcinée qui m’a largué comme une vieille chaussette et la bouteille she’s mon amie« , je crois que dans le blues on est bien loti aussi, pourtant à ma connaissance les amateurs de blues (même les homme blancs) ne se jettent pas sous les trains au sortir des concerts de BB King et consorts et j’en sais quelque chose en tant qu’amateur de blues.

Ce qui est rassurant quand même c’est que les médias n’ont pas rapporté de recrudescence de cas de suicides dans le sud ouest de la France où se tenait pourtant à Mirande un des plus importants festival de country d’Europe (21ème édition quand même)

Cela dit si vous tenez à la vie faites comme moi tenez vous en aux musiques tropicales (et aux causes perdues* 😉 ) et au blues vous survivrez à tout : même à la fin du monde.

En cadeau une chansonnette que vous connaissez tous.Pour une fois sur blog vous n’aurez droit qu’à la version originale, (une version interprété par l’interprète originale qui est une célèbre chanteuse de country), et pas le tube interplanétaire d’une chanteuse afro-américaine** à la voix d’or partie taper le bœuf dans les étoiles avec Marvin Gaye et Bob Marley entre autres.

 

 

* allusion à peine voilée a l’album « Causes perdues et Musiques tropicales » de Bernard Lavilliers.

** oui je sais j’aurais pu dire noire américaine mais de temps en temps je me la joue politiquement correct.