En mai fait ce qui me plait !

avril 24, 2014 Non Par karambol

En mai fait ce qu’il te plaît, dit-on, alors c’est décidé, pour moi ce sera concert, du jazz, du blues, du reggae et j’en passe  parce que entre autres, « les caribéennes de mai » font leur retour au Baiser Salé, que les légendes diverses et variées sont toujours vivantes et que si on attend la retraite pour voir tous ces gens dans leur milieu naturel (la scène) on risque de passer à coté de moments intéressants.

 

Jeudi 1er mai

TWAD au Baiser Salé.
Si j’étais pompom-girl je dirais
donnez- moi un « T » comme Thierry Vaton arrangeur, maître à jouer de Mizikopéyi, co-auteur avec Georges Granville de la premiere méthode de piano créole « Le piano dans la musique créole » : si vous voulez tout comprendre de la fameuse « école de piano de Martinique » c’est un excellent point de départ.
donnez-moi un « W » comme Just Wody : bassiste de talent dont l’album « Nu Jazz Roots » est toujours dans les bacs (je dis ça je dis rien 🙂  ).
donnez-moi un « A » comme Arnaud Dolmen : batteur de talent itou que j’ai déjà pu apprécier à Rio Loco ou avec Mizikopéyi et aussi avec Just Wody au Baiser Salé il n’y pas longtemps.
donnez-moi un « D » comme Dédé Saint-Prix : celui pour lequel je n’ai pas assez de superlatifs et dont je vous parlais .

Mais comme je ne suis pas une cheerleader (il faudrait que je me rase les jambes et c’est trop de boulot) je me contenterais de vous mettre un extrait de Just Wody interprétant la chanson éponyme de son album.

Mardi 6 mai

Chris Combette au Baiser Salé
Auteur-compositeur interprete, révélé au plus grand nombre avec le tube « Lombraj an pyé Mango » en duo avec Jocelyn Béroard, Chris Combette continue son petit bonhomme de chemin. Il était l’invité de Mizikopeyi, (le titre « Lè siel si ba » qui figure sur le dernier album de Mizikopeyi c’est lui), lors de l’inauguration de la place Aimé Césaire à Montreuil.

Mercredi 7 mai

Florence Naprix au Baiser Salé
Son album Fann Kann (réalisé par Stéphane Castry) date de 2012 et est à découvrir et « Formataj » est a écouter avec attention, bon il faut comprendre le créole, mais le message c »est laissez moi faire la musique que je veux n’essayez pas de me faire rentrer dans des cases.

Mercredi 7 mai

E.sy Kennenga à l’Olympia : Un autre membre éminent de la nouvelle scène créole sera aussi sur scène ce soir là : dans un registre plus teinté de reggae/dancehall (pas trop de dancehall juste ce qu’il faut) et cela mérite d’être salué : des artistes antillais qui font l’Olympia, la salle de référence du show-biz français, il n’y en a pas tant que ça.

Mercredi 14 mai

Black Uhuru au Cabaret Sauvage
Dans la série les légendes ne meurent jamais vraiment : évidemment ce n’est pas le groupe original avec Duckie Simpson, Michael Rose et  Puma Jones (décédée en 1990), mais je suis curieux de voir ce que ça donne en 2014. Ci-dessous un extrait de l’album ‘Red » qui avec « Sinsemilla » et « Anthem » fait partie de la discothèque de tout fan qui se respecte et je ne dis pas ça parce que je suis l’heureux possesseurs de ces 3 albums 😉 .

Vendredi 16 mai

Lisa Stansfield : Le Trianon (Paris)
La chanteuse soul anglaise est toujours là comme ici on est du genre nostalgique et aussi parce que c’était vachement bien la soul anglaise des années 90.
Si ça vous intéresse, le percussionniste attitré de la dame a rencontré Mundo Latino (ou l’inverse ?)lors du London Latin Jazz Festival en septembre 2013.

 

Vendredi 16 et Samedi 17 mai

Mizikopéyi : le retour de la revanche 🙂  Oui encore Mizikopéyi : ils seront tous là, sur scène, au Jazz Club Etoile et comme ça n’arrive pas si souvent que ça je ne saurais que vous conseillez de vous y précipiter.

Mercredi 21 mai

The Robert Cray Band : La Cigale (Paris)
Un « soul singer », guitariste de blues, comme on en fait plus, dont le dernier album est très bien accueilli dans les milieux autorisés, et pour l’avoir écouté cet album, je ne peux qu’être d’accord avec tous ces gens.

 

Mercredi 21 mai

Mario Canonge et KANN au Baiser Salé
Et là votre serviteur est dans la m. : le 21 mai j’ai Robert Cray : et vu le prix de la place pas question que je le rate, même pour le groupe KANN (Mario Canonge, Thierry Fanfant, Jean-Philippe Fanfant, Tony Chasseur, Bago Balthazar) qui est pourtant bien rare ces dernières années.

Et aussi

Tricia Evy dont le titre « I fall in love too easily » tourne régulièrement sur Jazz Radio, sera aussi dans le coup des caribéennes de mai les 22, 23 et 24 mai et j’espère bien que j’arriverai bien à y faire tour un de ces soir là .Arnaud Dolmen avec sa propre formation et Thierry Fanfant lui aussi avec son propre répertoire sont de la partie, Dominique Bérose fera aussi son retour au Baiser Salé le 24 mai après ses concerts du moi de février.
Décidément il me faudra un abonnement au Baiser Salé parce que je vais finir sur la paille avec ces c…